Archive pour mai 2010

Samedi 15 mai 2010. C’est le soir de la projection du nouveau Woody Allen, et me voilà au dernier moment à me préparer car une collègue a une invitation supplémentaire! Après une préparation en triple vitesse pour être présentable au Palais des festivals, je me rends donc à la projection, et passe par le fameuuux tapis rouge cannois… bon forcément, on s’arrête et on se prend en photos!!

Ma montée des marches! cest impressionnant :D

Ma montée des marches! c'est impressionnant 😀

Voilà tout ce que je souhaite me rappeler de cette soirée, ma première expérience du tapis rouge tant fanstasmé, tant photographié, si glamour… car le nouveau Woody Allen, You will meet a tall dark stranger, n’est vraiment pas son meilleur. l’année 2010 n’est pas un grand cru, et moi qui n’était déjà pas follement fan de Whatever works, ce dernier en comparaison semble bien meilleur.

A tall dark stranger est une comédie qui manque un peu d’originalité dans l’oeuvre de Allen, reprenant le concept du narrateur pour notre plus grand plaisir (la présentation des personnages, comme dans un courant de pensée narratif m’a beaucoup plu dans les premières minutes), mais le film se perd dans une myriade de personnages, tous reliés les uns aux autres (Nous suivons deux couples et leurs problèmes, et les personnages et amants satellites), à tel point qu’on ne s’y retrouve pas, et que l’on n’a pas le temps de s’intéresser vraiment à l’un ou l’autre. Le pire c’est que le casting est totalement fou, et certains acteurs géniaux sont à peine mis en valeur, tel qu’Antonio Banderas qui fait figure de second rôle à peine utilsé ou Freida Pinto pas assez illuminée… Quel dommage!!

Anthony Hopkins en pleine crise existentielle

Anthony Hopkins en pleine crise existentielle

Le rythme lui aussi pêche, puisque le nouveau Allen est d’une lenteur rarement égalée; même si le dynamisme n’a jamais été le point fort de notre ami Woody, je dirai même que cela fait partie de son style de manière incontestée,cela ne pose pas de problème tant que les réparties restent particulièrement savoureuses et bien envoyées, nous font rire ou au moins nous divertissent. Ici, c’est rarement le cas, et même si le film réserve quelques bons moments d’humour et fait sourire plus d’une fois, il ne faut pas compter sur A tall dark stranger pour vraiment nous mettre en joie grâce à ce petit air frais que seuls les bons Woody Allen portent en eux…

J’ai été particulièrement déçue par ce long-métrage, car j’attendais des répliques plus mémorables, plus alambiquées.. plus de tout en fait. J’espère que Woody Allen ne se fait pas trop vieux pour la finesse des dialogues et l’esprit toujours juste et coquin auquel il nous a si souvent habitué.

You will meet a tall dark stranger:

Avec Naomi Watts, Josh Brolin, Anthony Hopkins, etc.

Production: Gravier Productions

Distribution France: Warner Bros France

Voici enfin venu le grand moment de ma découverte du FESTIVAL DE CANNES!!!!!

Mon dieu quelle effervescence!!!

Je ne vous parlerai pas des films en compétition, de la cérémonie d’ouverture, etc., tout simplement car en tant que stagiaire, je n’ai pas d’accréditation et donc entrer au Palais relève du défi… ma grande déception! Voici donc ma petite expérience personnelle du festival, ou plutôt du marché du film, car le festival, plus que les strass et paillettes, c’est surtout un max de décisions et de billets verts en jeu!

Notre balcon, leplus décoré des résidences!!

Notre balcon, leplus décoré des résidences!!

Je suis donc venue avec ma compagnie espagnole, 6 Sales, pour vendre des films (quelle originalité!). Je me retrouve donc dans un immense bureau dans la résidence du Grand Hotel, avec vue panoramique sur la plage ET les jardins du Grand Hotel. Ce qui, sur le coup paraît classe, génial, grandiose etc., mais quand vous dormez dedans, vous découvrez l’envers du décor.. la nuit, la Croisette se transforme en boîte de nuit géante, et le bureau n’est clairement pas bien insonorisé.. mes deux meilleures amies, mes boules quiès!!!

Les rendez-vous s’enchaînent, et la promotion de Miffy et the Happets, nos deux animations, bat son plein. Aujourd’hui, nous avons fait sortir un énorme Miffy sur la Croisette et au bar du Grand Hotel. Miffy, c’est ce petit lapin supra mimi, tiré d’une série TV hollandaise, mais qui fait un carton au Japon… regardez bien sa tête, ça vous fera penser à … Hello kitty! Eh oui, Hello Kitty se serait inspiré de Miffy…Donc bienvenue dans le royaume du merchandising Miffy & co, entre les stylos que tous les acheteurs s’arrachent au bureau, les cordons et autres bidules téléphoniques que nous portons sur nous en permanence, et les ballons Miffy qu’on distribue aux enfants dans la rue… C’est plutôt fun comme boulot!

Miffy sort sur la Croisette... quel succès!!

Miffy sort sur la Croisette... quel succès!!

On a aussi deux films qui sont projetés durant le marché, Locked In, un thriller psychologique anglais avec Ben « prince Caspian de Narnia » Barnes et un film turc vraiment sympatoche « 40 ».

Allez, voici la bande-annonce, parce qu’elle déchire 😀

Bande-annonce 40, sous-titrée en anglais

Voilà c’est tout pour le moment!!!

Je réalise que cela fait longtemps que je n’ai pas posté de critiques ou d’articles sur mon blog, mais j’ai vécu trop de changements récemment pour pouvoir me pencher sur ma passion! Premièrement l’installation à Madrid, et la difficile tâche de s’habituer à parler plus souvent en espagnol et en anglais que dans ma langue maternelle… quel effort fatigant, mais gratifiant au final! Puis le mémoire à finir, tout en commençant le stage et profitant de Madrid!

A quelques jours du festival de Cannes, que je prépare INTENSEMENT depuis deux semaines, je me dis qu’il est peut-être temps de poster mon article sur le MIP, avec deux petites semaines de retard… voici donc!

La façade du palais des festivals, face à la plage

La façade du palais des festivals, face à la plage

Du 12 au 16 Avril, avait lieu le MIP TV, un salon professionnel qui se déroule chaque année à la même époque à Cannes, et où se retrouvent des professionnels du secteur audiovisuel du monde entier. Acheteurs, vendeurs, et producteurs du Japon, des Etats-Unis, d’Israël comme d’Europe étaient réunis au Palais des Congrès et Festivals.

Cette semaine était l’occasion de voir des conférences sur les contenus audiovisuels, et sur l’importance des nouvelles technologies dans le business (twitter et autres réseaux sociaux, les media digitaux, etc., autant de conférences sur les enjeux actuels). Mais surtout le MIP TV est une gigantesque plateforme de rencontres entre professionnels, premières rencontre pour certains, rendez-vous de suivi pour d’autres, c’est en tout cas un forum impressionnant !

Le premier jour paraissait encore calme, mais le mardi et le mercredi étaient particulièrement bondés. Essayer de passer dans les nombreuses allées du palais des festivals peut prendre des heures ! Et à chaque stand, rendez-vous sur rendez-vous, qui s’enchaînent, et il est difficile de croire qu’en si peu de jours tant de business s’accomplit ! En une journée on peut faire une vingtaine de rendez-vous, passer d’un interlocuteur japonais, à un acheteur brésilien.

Le stand des entreprises espagnoles, Audiovisual Spain

C’est aussi et surtout un gigantesque événement de réseautage, avec des cocktails et autres soirées prévues tous les jours, ce qui est très utile dans le petit monde fermé de l’audiovisuel !

Je suis ravie d’avoir pu participer au MIP TV et de découvrir par la pratique ce milieu; j’y suis allée avec mon entreprise espagnole de ventes internationales de films, et nous avons enchaîné les rendez-vous avec des acquéreurs… comment apprendre mieux le métier en une semaine qu’en un mois derrière un ordinateur! ce fut aussi l’occasion de réaliser à quel point la situation est difficile en ce moment pour la vente de formats à la télévision…

Le stand de 6 Sales: trop étroit!

Le stand de 6 Sales: trop étroit!

En tout cas le MIP TV 2010 restera marqué par des retours plus que difficiles… un certain nuage islandais sera venu perturber ceux qui sont restés jusqu’à la fin !