Samedi 15 mai 2010. C’est le soir de la projection du nouveau Woody Allen, et me voilà au dernier moment à me préparer car une collègue a une invitation supplémentaire! Après une préparation en triple vitesse pour être présentable au Palais des festivals, je me rends donc à la projection, et passe par le fameuuux tapis rouge cannois… bon forcément, on s’arrête et on se prend en photos!!

Ma montée des marches! cest impressionnant :D

Ma montée des marches! c'est impressionnant 😀

Voilà tout ce que je souhaite me rappeler de cette soirée, ma première expérience du tapis rouge tant fanstasmé, tant photographié, si glamour… car le nouveau Woody Allen, You will meet a tall dark stranger, n’est vraiment pas son meilleur. l’année 2010 n’est pas un grand cru, et moi qui n’était déjà pas follement fan de Whatever works, ce dernier en comparaison semble bien meilleur.

A tall dark stranger est une comédie qui manque un peu d’originalité dans l’oeuvre de Allen, reprenant le concept du narrateur pour notre plus grand plaisir (la présentation des personnages, comme dans un courant de pensée narratif m’a beaucoup plu dans les premières minutes), mais le film se perd dans une myriade de personnages, tous reliés les uns aux autres (Nous suivons deux couples et leurs problèmes, et les personnages et amants satellites), à tel point qu’on ne s’y retrouve pas, et que l’on n’a pas le temps de s’intéresser vraiment à l’un ou l’autre. Le pire c’est que le casting est totalement fou, et certains acteurs géniaux sont à peine mis en valeur, tel qu’Antonio Banderas qui fait figure de second rôle à peine utilsé ou Freida Pinto pas assez illuminée… Quel dommage!!

Anthony Hopkins en pleine crise existentielle

Anthony Hopkins en pleine crise existentielle

Le rythme lui aussi pêche, puisque le nouveau Allen est d’une lenteur rarement égalée; même si le dynamisme n’a jamais été le point fort de notre ami Woody, je dirai même que cela fait partie de son style de manière incontestée,cela ne pose pas de problème tant que les réparties restent particulièrement savoureuses et bien envoyées, nous font rire ou au moins nous divertissent. Ici, c’est rarement le cas, et même si le film réserve quelques bons moments d’humour et fait sourire plus d’une fois, il ne faut pas compter sur A tall dark stranger pour vraiment nous mettre en joie grâce à ce petit air frais que seuls les bons Woody Allen portent en eux…

J’ai été particulièrement déçue par ce long-métrage, car j’attendais des répliques plus mémorables, plus alambiquées.. plus de tout en fait. J’espère que Woody Allen ne se fait pas trop vieux pour la finesse des dialogues et l’esprit toujours juste et coquin auquel il nous a si souvent habitué.

You will meet a tall dark stranger:

Avec Naomi Watts, Josh Brolin, Anthony Hopkins, etc.

Production: Gravier Productions

Distribution France: Warner Bros France

Laisser un commentaire